1er mai 2018 à L’EIFORCES

Comme l’a si bien rappelé le Général de Brigade BITOTE André Patrice,
Directeur Général de l’EIFORCES dans son propos de bienvenue, le dialogue
social est un facteur indispensable pour la réussite des missions de
l’institution. Placé cette année sur le thème « Dialogue social : facteur
de promotion d’un travail décent et de progrès socio-économique au Cameroun
», la 132ième édition de la fête du travail a été célébrée à
l’EIFORCES avec beaucoup d’engouement.

La résidence du Général de Brigade DG EIFORCES, transformée en une salle de
banquet pour la circonstance, a été le lieu choisit pour ladite
célébration. Plus de 300 convives, personnels de l’EIFORCES et amis, se
sont joints à l’élan de cette célébration impulsé par le Directeur Général.

Après les mots de recadrage prononcés par le délégué du personnel en la
personne du Professeur MVOMO ELA Wullson au cours duquel il s’est voulu
satisfait du sentiment de rapprochement et du vouloir travailler ensemble
impulsé par la dynamique du nouveau Directeur Général, s’en sont suivis des
prestations musicales avec à l’honneur l’artiste camerounais très connu,
OTTOU Marcelin qu’accompagnait sa fille.

Lors de son allocution proprement dite, le Général de Brigade Directeur
Général de l’EIFORCES a insisté sur les attentes qui sont les siennes
vis-à-vis de tout le personnel de l’EIFORCES, à savoir, une abnégation sans
faille au travail et au devoir. Aussi, va-t-il rappelé qu’il ne menagera
aucun effort pour encourager les plus méritants au travail et sanctionner
ceux qui rameront à contre-courant de la mission que le Chef de l’Etat,
Chef des Armées et Chef Suprême des Forces de Police, lui a confiée.

C’est dans une ambiance de convivialité que la fête s’est poursuivie jusque
tard dans la soirée, montrant ainsi la volonté de tout le personnel à
s’engager dès le lendemain à leurs tâches avec ardeur.