Visite au Cameroun de M. Bernard CAZENEUVE, Ministre de L’Intérieur de la République Française

Visite au Cameroun de M. Bernard CAZENEUVE, Ministre de L’Intérieur de la République Française

Le Ministre de l’Intérieur français, M. Bernard CAZENEUVE, s’est rendu le vendredi 15 mai 2015 en visite au Cameroun. Il a visité en l’occasion le campus de l’EIFORCES à Awaè dans le département de la Mefou Afemba.

A rrivé en mi-journée à l’Aéroport International de Nsimalen situé au Sud de Yaoundé, M. Bernard CAZENEUVE a été acceuilli par M. Réné SADI, Ministre camerounais de l’Administration territoriale et de la Décentralisation.

Le Ministre de l’Intérieur français, accompagné de l’Ambassadrice de France au Cameroun, Mme Christine ROBICHON, ainsi que les trois autres membres de la délégation française, s’est ensuite dirigé vers le palais présidentiel pour un entretien d’une heure avec le Président de la République du Cameroun, SE Paul BIYA.

Cette rencontre avec le chef de l’Etat camerounais était aussi une occasion d’aborder une perspective de lutte conjointe contre les organisations internationales du crime. Dans la foulée de cette visite, l’occasion a été propice pour M. Bernard CAZENEUVE de se rendre au campus de l’Ecole Internationale des Forces de Sécurité d’Awaè, une banlieue située à cinq dizaines de kilomètre au Sud de Yaoundé.

Accueilli par le Ministre de la Défense d’alors M. Edgar Alain MEBE NGO’O, le ministre français et sa suite ont touché du doigt la qualité des formations dispensées aux Forces de sécurité du Cameroun dans cette institution, mais également l’excellence de la coopération internationale et de la coopération franco-camerounais en la matière sur un double plan : les financements octroyés par la France à cette Ecole et l’apport en experts technique français qui y sont détachés pour l’encadrement dans le domaine de la police technique, scientifique et celui de l’ordre public.

A cette occasion, les stagiaires ont fait une démonstration dynamique axée sur un cas d’intervention en situation d’émeute suite à la découverte d’un charnier.

Indiquant à l’issue que le Cameroun, comme la France, est engagé dans la lutte contre le terrorisme, Bernard CAZENEUVE s’est dit satisfait de la qualité des enseignements dispensés à l’EIFORCES en termes : « je tiens à profiter de ce moment pour dire combien j’ai été impressionné par la qualité des enseignements qui sont dispensés ». Il a surtout dit sa satisfaction sur la mobilisation du gouvernement camerounais de faire de l’EIFORCES « une Ecole d’excellence pour le Cameroun et qui et quoi a aussi vocation à accueillir des stagiaires au plan régional. C’est une école exemplaire en raison de la qualité des formations et des enseignements dispensés. »